juin 10, 2019
Par Nancy Esopenko

Aider le personnel infirmier, une tenue à la fois

Jody Vaughan, inf. aut., B. Sc. inf., M. Éd., enseigne les sciences infirmières pour le NCBNP au Collège New Caledonia à Prince George (C.-B.).Cette initiative doit sa réussite à la générosité de la communauté et au soutien de notre établissement et des étudiants qui achètent nos uniformes ou nous aident bénévolement. Sur cette photo (de g. à d.), les étudiantes en sciences infirmières Karissa Rutherford, Dorian Pierre, Cassandra Erb, Nancy Esopenko (enseignante) et Elaine Weiland.

Enseignements tirés

  • En donnant accès à des tenues infirmières usagées en bon état, on allège nettement le fardeau financier pour certains étudiants et étudiantes.
  • Le soutien du milieu à la relève en sciences de la santé est un élément essentiel de la réussite du programme, et des dons généreux et constants lui permettent de continuer à organiser des ventes et à offrir des bourses.
  • La plus grande récompense est de voir les étudiantes et les étudiants devenir des modèles positifs, responsables, redevables et soucieux de leur communauté.

Vous avez regardé dans votre placard, récemment? Contient-il des tenues infirmières que vous portez rarement ou qui ne vous vont plus? Et si je vous disais que ces tenues peuvent aider à financer les études de futurs professionnels de la santé? En feriez-vous le don?

Les études postsecondaires comportent de multiples obstacles financiers. Pour réduire les dépenses d’étudiantes et d’étudiants pour leurs uniformes ou tenues de travail, un groupe d’enseignantes en sciences infirmières du Collège New Caledonia à Prince George (C.-B.) a créé le programme de bourses Making a Difference. Elles collectent de l’argent pour ce programme en récupérant des tenues infirmières usagées en bon état au sein de la communauté et en les vendant à des étudiantes et étudiants en sciences de la santé.

Tout a commencé en 2011 lorsque j’ai remarqué plusieurs étudiantes et étudiants qui portaient la même tenue plusieurs jours de suite, pour les cours en laboratoire comme pour les quarts en milieu clinique. Je savais que mon placard contenait plusieurs tenues infirmières et je me suis demandé comment les mettre entre les mains d’étudiants sans choisir expressément ceux dont je savais qu’ils en avaient besoin. Après discussion avec mes collègues enseignantes et infirmières, nous avons décidé de collecter des tenues infirmières en bon état auprès des professionnels de notre milieu, en commençant par nous. L’idée était de les vendre ensuite à bas prix aux étudiants, les revenus servant à financer notre programme de bourses.

Nous avons commencé à petite échelle, et l’idée a grandi au fil des ans. À ce jour, nous avons réuni plus de 10 000 $ en vendant les tenues pour 5 $ pièce. Ça fait plus de 2 000 tenues qui ont aidé des étudiantes et des étudiants. Le programme Making a Difference a déjà financé 37 bourses de 250 $ pour des étudiants en sciences de la santé. Pour eux, l’avantage est double : ils achètent des uniformes pour une fraction du prix normal et ils peuvent faire une demande de bourse, deux façons de réduire le coût de leurs études. De plus, tous les étudiants qui aident bénévolement à organiser la vente reçoivent un haut ou un bas gratuit et une lettre d’attestation de bénévolat pour leur dossier.

Les critères pour l’attribution des bourses Making a Difference ne se limitent pas aux moyens financiers des étudiants, à leur inscription dans un programme et à leurs bonnes notes. En plus de satisfaire à ces critères nécessaires, ils doivent faire montre des compétences et des attributs que nous souhaitons promouvoir dans la génération montante de professionnels de la santé. Les candidats sont triés et sélectionnés par le corps enseignant en fonction de leur professionnalisme, de leur leadership, de leur attitude positive et de leurs contributions à leur profession.

Cette initiative doit sa réussite à la générosité de la communauté et au soutien de notre établissement et des étudiants qui achètent des uniformes ou nous aident bénévolement. Les donateurs peuvent réduire, réutiliser et recycler leurs tenues infirmières usagées en bon état et soutenir en même temps la prochaine génération de professionnels des sciences de la santé.

L’un des avantages inattendus de cette initiative est le renforcement de l’ouverture et de la collaboration interdisciplinaires entre les étudiants inscrits dans les divers programmes de sciences de la santé. Dans le cadre de leur participation bénévole, les étudiants se font mutuellement découvrir leur programme et leur future profession.

Pour créer votre version du programme Making a Difference, il vous suffit de suivre les conseils dans le tableau ci-dessous. Les avantages et les récompenses dépassent largement les efforts nécessaires pour la mise sur pied et l’organisation des ventes. La plus grande récompense est de voir les étudiantes et les étudiants devenir des modèles positifs, responsables, redevables et soucieux de leur communauté. Ce qui me donne l’envie de continuer d’année en année, c’est que je les soutiens ainsi en leur donnant accès à des uniformes abordables et en les aidant à réduire le coût de leurs études grâce aux bourses.

Guide par étapes pour la création d’un programme de bourses Making a Difference

6 mois avant la première vente – rencontrez le service d’Aide financière de votre établissement pour remplir les formulaires nécessaires, vous occuper des autres formalités et obtenir le soutien de votre établissement. Rencontrez le service des Finances pour obtenir un code budgétaire pour le compte du programme de bourses. NOTE : Nos ventes de tenues infirmières financent les bourses pour l’année universitaire suivante. Ainsi, nous avons commencé les ventes en 2011, et nos premières bourses ont été accordées en 2012. Ce laps de temps permet d’accumuler suffisamment de fonds dans le compte du programme et de déterminer le montant des bourses accordées et leur nombre.

3 à 6 mois avant la première vente – rencontrez le service des Communications ou des Médias pour préparer un communiqué de presse, des affiches, de la documentation à distribuer, un logo et des messages pour les médias sociaux.

2 à 3 mois avant la première vente – rencontrez des intervenants de la communauté pour déterminer où les uniformes pourront être donnés, en personne ou dans des bacs.

2 mois avant la vente – organisez l’impression des affiches et de la documentation à distribuer (ou à laisser près des bacs de dons); rencontrez le service des Communications pour organiser le communiqué de presse visant à encourager les dons.

6 semaines avant la vente – distribuer les bacs de dons et la documentation pour promouvoir la vente; publiez les messages dans les médias sociaux et le premier communiqué de presse pour solliciter les dons. Suggestion : Acceptez les dons pendant 3 ou 4 semaines et prévoyez un endroit pour la vente dans une zone commune de l’établissement. En général, une vente nécessite 10 tables, 4 chaises, une machine pour les paiements par carte, un fonds de caisse, un tiroir-caisse et des sacs.

4 semaines avant la vente – faites circuler l’information parmi les étudiants, le corps professoral et les membres de l’équipe interdisciplinaire. Envoyez des demandes de bénévoles (étudiants ou professeurs) pour trier les tenues, tout installer pour la vente et ranger après, et pour la vente même (habituellement des blocs d’une heure).

2 semaines avant la vente – si les dons tardent à arriver, demandez au service des Communications d’organiser une autre campagne médiatique. Chaque semaine, allez chercher les tenues à chacun des lieux de collecte.

1 semaine avant la vente – collectez tous les bacs de dons. Triez les tenues (suggestion : pliez les tenues et regroupez-les par taille dans des bacs pour faciliter l’installation le jour de la vente). Confirmez que suffisamment de bénévoles seront disponibles. Confirmez avec le service des Finances que vous aurez un fonds de caisse et une machine pour les paiements par carte. Imprimez des attestations de bénévolat pour les étudiants bénévoles. Imprimez des panneaux avec les tailles des tenues.

Le jour de la vente – installez les tables (suggestion : mettez deux tables ensemble pour chacune des tailles – TP/P; M; G; TG et plus). Installez à part les tables pour le paiement et la mise des achats dans des sacs. Allez chercher le fonds de caisse et la machine pour les paiements par carte. Faites la vente avec les étudiants bénévoles. Chaque bénévole reçoit une attestation de bénévolat pour son dossier et un haut ou un pantalon d’uniforme gratuit. Informez tous les bénévoles qu’ils serviront tous les clients. Dites-leur que tous les articles sont à 5 $; qu’on peut payer en liquide ou par carte de crédit ou de débit; que les tenues infirmières sont regroupées par taille sur les tables, etc. À la fin de la vente, rangez les tenues qui restent dans des bacs, par taille, pour la prochaine vente. Comptez l’argent, déposez-le avec le service des Finances et notez les montants totaux.

Préparation de la prochaine vente – elle a habituellement lieu 3 à 6 mois après la vente initiale, pour qu’il y ait suffisamment de fonds dans le compte du programme de bourses. Il est important de savoir combien d’argent a été obtenu pendant une année universitaire pour financer les bourses de l’année suivante.

Attribution des premières bourses – l’attribution est effectuée par l’intermédiaire du service des Finances, à une date déterminée avec l’établissement. Préparez une description des bourses sur la base des besoins financiers, de l’inscription dans un programme et des résultats scolaires. Incluez aussi les autres critères de sélection les plus importants pour votre programme ou votre profession. Pour postuler, les étudiants passeront par le processus de demande d’aide financière de l’établissement. Les professeurs examineront les demandes pour voir quels candidats satisfont le mieux aux critères.

Répétition du cycle – chaque vente sera plus facile que la précédente, et les services concernés comprendront de mieux en mieux leurs rôles et responsabilités.

Attribution des bourses aux étudiants – c’est l’étape la plus gratifiante du processus.

Nancy Esopenko, inf. aut., B. Sc. inf., M, Sc. inf., enseigne les sciences infirmières pour le Northern Collaborative Baccalaureate Nursing Program (NCBNP) au Collège New Caledonia à Prince George (C. B.).
comments powered by Disqus
http://canadian-nurse.com/fr/articles/issues/2019/juin-2019/aider-le-personnel-infirmier-une-tenue-a-la-fois